Adresse
/
Téléphone
UCFAF

COMMUNIQUE DE L'UCFAF

COMMUNIQUÉ DE L’UCFAF 

L’UCFAF - Union Culturelle Française des Arméniens de France – a pris connaissance de la décision du tribunal administratif de Cergy-Pontoise de casser la Charte d’Amitié signée entre le maire d’Arnouville et le maire de Chekher en Artsakh.
Les tribunaux administratifs de la Drôme  pour les villes de Valence, de Bourg-LèsValence et de Bourg-de-Péage se sont également appliqués à annuler les chartes d’amitié signées par ces villes. 
C’est proprement choquant et méprisable.
Aucune des  initiatives prises dans le cadre de ces chartes ne remet en cause la diplomatie de la France et ses engagements internationaux, elles ont uniquement pour but de créer des liens d’amitié et des relations culturelles et de solidarité   entre les villes signataires de telles chartes.
Nous sommes inquiets et nous  ne comprenons pas cette  volonté politique qui lance un signal fort envers ceux qui seraient tentés de rendre des délibérations municipales de même nature.  
Reflétant une conception purement formelle de la légalité, ce rigorisme étriqué, qui ne prend pas en compte la complexité de la situation, fait singulièrement bon marché des droits de l’homme et des principes républicains, reconnus dans le préambule de notre Constitution.
 
La République cesse d’être, lorsqu’elle renonce à l’universalité des droits. 
 
En fait, une coopération décentralisée, limitée à des objectifs humanitaires, ne compromet pas le positionnement de la France au sein de la CSCE (Minsk).
Bien au contraire, en s’inclinant devant les exigences abusives de régimes dictatoriaux, la France perd une part de la neutralité qui la qualifiait  jusqu’alors pour jouer un rôle d’arbitre pour la paix.
La diplomatie française aurait tout à gagner à contribuer à désenclaver le Haut Karabagh et l’Arménie, en ayant une attitude ferme envers l’Azerbaïdjan et la Turquie.
L’UCFAF appelle toutes les personnes attachées à la démocratie, et notamment à la démocratie locale, à protester publiquement contre ce nouveau gage apporté en soutien à la politique azerbaïdjanaise.
LYON le 14 juin 2019
 
UCFAF Lyon Rhône Alpes
UCFAF Paris Ile-de-France
UCFAF Nièvre Bourgogne
UCFAF Valence Drôme
UCFAF Marseille PACA  
 
 
 
 

COMMUNICATION IMPORTANTE

Cher (es) ami (es)
 
Pour cause de coronavirus, toutes les activités de l'UCFAF sont annulées jusqu'à nouvel ordre. A commencer par le report des deux prochaines conférences prévues dans le cadre du 105ème anniversaire du génocide initialement prévues les 3 et 17 avril.
Merci de l'intérêt que vous portez à nos initiatives, en souhaitant vous rencontrer très prochainement.
 
Le conseil d'administration de l'UCFAF.
 
 
 
 
Décès de Patrick DEVEDJIAN ex-ministre
 
COMMUNIQUÉ DE L’UCFAF

Après avoir été testé positif au coronavirus, Patrick DEVEDJIAN, ancien ministre de Jacques CHIRAC et de Nicolas SARKOSY, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche.
C’est avec émotion et une grande tristesse que nous avons appris la disparition de Patrick DEVEDJIAN, homme d’état, plusieurs fois ministre qui aura marqué la vie politique française durant plus de 50 ans.
Il était un homme de conviction attaché aux valeurs dans lesquelles il croyait, avec la particularité qui marque les grands hommes, celle de savoir s’adapter aux évolutions de notre époque et de savoir reconnaître y compris chez ses adversaires politiques des positionnements qui correspondaient à ses engagements.
Avocat, député, maire, président du conseil départemental des Hauts de Seine, dans les différentes responsabilités qu’il assuma, l’Arménie et la défense de la cause arménienne étaient au centre de ses préoccupations.
A la suite du premier vote unanime de l’Assemblée nationale en mai 1998, en présence de Patrick DEVEDJIAN, l’UCFAF avait reçu à son siège des élus de toutes sensibilités pour fêter l’événement. Nous sentions en lui une grande satisfaction de voir un de ses rêves en voie de se réaliser, avec pour lui un long combat y compris souvent contre ses propres amis politiques.
Il a été avec l’appui du conseil départemental des Hauts de Seine un partenaire engagé au côté du Fonds Arménien de France pour le développement de l’Arménie. Il avait en 2015 parrainé le Phonéthon avec Anne HIDALGO maire de Paris.
Il avait présidé en novembre 2018 en des termes élogieux la cérémonie de clôture du 50ème   anniversaire du jumelage de la ville de Bagneux avec Vanadzor, qui fût le premier jumelage entre une ville française et une ville arménienne.
En cette circonstance douloureuse nos pensées vont à son épouse, à ses enfants et à ses amis, à qui nous adressons nos plus sincères condoléances, sa mémoire restera liée à l’histoire de la France et des arméniens.
Le Conseil d’Administration de l’Union Culturelle Française des Arméniens de France (UCFAF)
Paris le 29 mars 2020